Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 17:54

Envoutement : Emile Gros Raymond Nakombo au coeur du vaudou de Bozizé.

20 avr, 2013 | Par Yannick Nalimo | Catégorie: ActualitéPolitique

_MG_2111

Cela semble invraisemblable mais c’est pourtant vrai. Le candidat du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) aux élections présidentielles de 2011 et l’économiste, Emile Gros Raymond Nakombo a belle et bien été l’objet des pratiques spirites et maléfiques de la par du Président centrafricain déchu, François Bozizé Yangouvounda. De nombreuses sources concordantes, dont deux anciens ministres du régime de Bozizé, confirment les faits.

C’est dans la douche de l’appartement privé de l’ancien Chef d’Etat centrafricain François Bozizé au Palais de la République que les objets des pratiques occultes dont ceux attentants à la vie (politique) de l’économiste et l’homme d’affaires E.G.R Nakombo ont été retrouvés. Grâce à l’appui de la gouvernante actuelle du Palais de la Renaissance M.Wados, nous avons pu le 19 avril constater que des bougies, des bouteilles remplies de liquides semblable à du sang, des écorces d’arbres, une petite bouteille à sirop dans laquelle est introduit un œuf non cassé avec de la laine posée en dessous et un petit sceau contenant une patte bizzarre semblable à des boyaux d’homme et 10 pouces (doigts)coupées portant encore des ongles demeurent encore dans cette pièce. Une photo et le Curriculum Vitae de Emile Nakombo placés dans un petit autel se trouvaient sur la pallasse de la douche dans cette chambre mais déplacés avant notre arrivé par le Colonel Achafi-Daoud-Assaboud de la Séléka dit « le seigneur de la guerre ». Ce dernier à pour tache de déminer le palais des mines antipersonnelles occultes posées par Bozizé avant que le Président Michel Djotodia ne puisse s’y installer officiellement. Une odeur fétide du sang en pétrufaction et noséabonde dégage de cette pièce.

Deux ex-ministres, du régime du Président déchu, retranchés à l’Hôtel Ledger Plazza, couvert sous l’anonymat, ont reconnu et avoué le 18 avril 2013 à Emile Gros Nakombo que, l’ancien Chef d’Etat a quelquefois fois exprimé son désir de réduire à néant le profile politique du candidat du RDC par ce qu’il représente un véritable danger électoral. Ces avoeux expliquent en partie la traque et l’interdiction de quitter le territoire centrafricain imposé par Bozizé à Emil-Gros-Raymond NAKOMBO en début 2011 ainsi que les traques de celui-ci à l’étranger en 2011 et 2012 dont Centrafrique-presse avait largement l’écho.

_MG_2075L’homme d’affaire et politicien E.G.R Nakombo confirme les propos de ces anciens ministres, en soulignant que c’est à cause de sa popularité du fait de ses réalisations économiques et sociales, tant en Centrafrique qu’à l’étranger, qu’il est devenu un homme à pourchasser voir à abattre pour Bozizé.

Toutefois, Emile Gros révèle que « la première cible de Bozizé a été le Président Patassé mais il en a été dissuadé par la Commission Electorale Indépendante (CEI) qui lui a appris que je suis le plus dangereux de par mes résultats aux éléctions de 2011. En réalité,j’ai été le seul candidat parmi les 5 qui a été investi par son parti(RDC) à un mois du démarrage du scrutin.Malgré que n’ai pu battre campagne que deux jours le jeudi 20 dans le centre-est et vendredi 21 Janvier 2011dans le sud-ouest du pays et pas du tout à Bangui mon score à ces élections est à la base de cette rancœur au point de m’affacer par tous les moyens de la scène politique centrafricaine.Mais Dieu est Grand je suis là et la lumière a fini par jaillir sur ce qui a été soigneument gardé dans le noir et l’occurantisme».

_MG_2078Ce lieu spirite a aussi abrité des forces invisibles négatives. Une sujette centrafricaine en a malheureusement fait les frais avant que cette chambre ne soit dépossédée et accessible au commun des vivants. « Une femme embauchée pour le nettoyage des locaux du palais s’est faite culbiter par une force occulte…elle a perdu connaissance en voulant s’introduire dans cette pièce pour passer un coup de balaie. Cette femme a passé près d’une semaine à l’hôpital. C’est grâce aux interventions des tradi-praticiens qu’elle a pu recouvrer ses forces », nous apprend Achafi-Daoud-Assaboud. Notre rédaction a pu recueillir la version de cette dame qui a confirmé les faits dont les images seront publiées ultérieurement.

Pour l’heure, le Colonel Achafi-Daoud-Assaboud des forces de la Séléka poursuit les travaux d’assainissement du palais de la République et occupe tout seul la fetichiste chambre dans laquelle Bozizé se livrait à des rituels (maléfiques).
Il convient de souligner que depuis sa prise du pouvoir le 24 mars 2013, le nouveau Président centrafricain, Michel Djotodia ne reçoit de manière officielle que dans la suite présidentielle que lui est confié à l’hôtel Ledger Plazza.

Source www.kangbi-ndara.oubangui.net

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche