Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
  un secrétariat politique pour une gestion concertée des 100 premiers jours

A environ trois semaines de la prestation de serment de Faustin Archange Touadéra, nouveau président de la République Centrafricaine, un secrétariat politique pour une gestion concertée des 100 premiers jours au pouvoir du nouveau chef de l'Etat élu est mis en place.

Cette initiative qui regroupe en son sein plusieurs partis politiques, des plate-formes aussi bien politiques que de la société civile vise à réfléchir en amont sur les actions à mettre en œuvre dès la prestation de serment du nouveau président. « Cette concertation des forces vives est une force donnée au président Touadera d'avoir une équipe qui puisse réfléchir sur les grandes questions de l'heure dans les actions qu'il doit mener immédiatement dans les 100 premiers jours afin que son mandat puisse démarrer sur des bases concrètes et répondre aux attentes réelles de la population » , a déclaré Jean Wilibiro Sacko, président du présidium de cette concertation.

« Nous avons pensé que notre mission qui a consisté à le faire élire et qui a abouti ne suffisait pas. Il ne fallait pas s'arrêter en si bon chemin, il fallait donner la possibilité au président Touadera, dès sa prise de fonction de pouvoir démarrer sur des bases solides, d'avoir des orientations précises et de maîtriser les principales thématiques qui constitueront son pouvoir », a-t-il clarifié.

Jean Wilibyro Sacko précise que 7 commissions thématiques sont mises en place et disposent de 7 jours pour remonter les contributions qui seront remises au nouveau président élu bien avant son investiture. « Toutes ces commissions vont travailler pour aider Touadera, avant la constitution de son cabinet, à pouvoir disposer déjà d'un ensemble d'informations capitales avant le démarrage de son mandat ».

Les 7 commissions mises en place par la concertation sont la commission Réconciliation nationale, paix et unité nationale et communication ; la commission DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement) et RSS (Réforme du secteur de sécurité) ; la commission Restauration de l'autorité de l’État ; la commission Santé, éducation et emploi des jeunes et genre; la commission Relance de l'économie nationale et finances publiques ; la commission Diplomatie et enfin la commission Majorité parlementaire.

Elu au second tour des scrutins couplés du 14 février avec plus de 62 % des suffrages valablement exprimés, le présidentFaustin Archange Touadera prêtera serment le 30 mars prochain.
at élu est mis en place.

Cette initiative qui regroupe en son sein plusieurs partis politiques, des plate-formes aussi bien politiques que de la société civile vise à réfléchir en amont sur les actions à mettre en œuvre dès la prestation de serment du nouveau président. « Cette concertation des forces vives est une force donnée au président Touadera d'avoir une équipe qui puisse réfléchir sur les grandes questions de l'heure dans les actions qu'il doit mener immédiatement dans les 100 premiers jours afin que son mandat puisse démarrer sur des bases concrètes et répondre aux attentes réelles de la population » , a déclaré Jean Wilibiro Sacko, président du présidium de cette concertation.

« Nous avons pensé que notre mission qui a consisté à le faire élire et qui a abouti ne suffisait pas. Il ne fallait pas s'arrêter en si bon chemin, il fallait donner la possibilité au président Touadera, dès sa prise de fonction de pouvoir démarrer sur des bases solides, d'avoir des orientations précises et de maîtriser les principales thématiques qui constitueront son pouvoir », a-t-il clarifié.

Jean Wilibyro Sacko précise que 7 commissions thématiques sont mises en place et disposent de 7 jours pour remonter les contributions qui seront remises au nouveau président élu bien avant son investiture. « Toutes ces commissions vont travailler pour aider Touadera, avant la constitution de son cabinet, à pouvoir disposer déjà d'un ensemble d'informations capitales avant le démarrage de son mandat ».

Les 7 commissions mises en place par la concertation sont la commission Réconciliation nationale, paix et unité nationale et communication ; la commission DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement) et RSS (Réforme du secteur de sécurité) ; la commission Restauration de l'autorité de l’État ; la commission Santé, éducation et emploi des jeunes et genre; la commission Relance de l'économie nationale et finances publiques ; la commission Diplomatie et enfin la commission Majorité parlementaire.

Elu au second tour des scrutins couplés du 14 février avec plus de 62 % des suffrages valablement exprimés, le présidentFaustin Archange Touadera prêtera serment le 30 mars prochain.

Partager cette page

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON