/ / /
Centrafrique : Polémiques entre Touadéra et Samba-Panza sur la réhabilitation du camp de roux

Sangbilegue, 16 mars 2016—Faustin Archange Touadéra a appelé à la réhabilitation rapide du camp de Roux a-t-on appris de sources dignes de foi. Le nouveau président aurait recommandé un ingénieur que la présidence ne veut pas prendre.

Selon nos informations, les polémiques sur la question sont liées à l’affectation du marché. De sources bien informées, Faustin Archange Touadéra a souhaité élire domicile au camp de Roux après son investiture. Cette information a été confirmée par des proches du nouveau président. Mais là où le bas blesse, c’est que selon nos sources, Touadéra aurait imposé un ingénieur qui aurait fait un budget faramineux. L’ingénieur en question aurait été révoqué par les proches de Catherine Samba-Panza « on nous a amené un ingénieur qui aurait été réclamé par le nouveau président de la République. On ne peut pas accepter pour deux raisons. D’abord, ce Monsieur est un agent de l’Etat puisqu’il travaille au ministère de l’urbanisme. Dans ces conditions, il ne peut pas signer un contrat avec l’Etat. Ensuite, nous avons expliqué qu’il s’agit d’un marché public qui obéit à des règles bien définies. Voilà tout » a expliqué une proche de Catherine Samba-Panza qui a requis l’anonymat.

L’ingénieur en question serait un des proches du nouveau président. Il devait signer un contrat de 63 millions de Fcfa pour la réhabilitation du camp des Roux. Pour le moment, la présidence tient à lancer un appel d’offre, ce qui, selon nos sources, n’est pas apprécié par le camp Touadéra qui exige que les travaux soient faits par l’ingénieur en question.

Les proches de Touadéra que nous avons contactés n’ont pas souhaité prendre position par rapport à ce dossier.

Mais une ministre conseillère à la présidence a démenti l’information selon laquelle, la présidence a établi un budget d’environ 1 milliard de Fcfa pour l’investiture. Cette dernière parle d’une conspiration pour ternir l’image de la transition « en réalité, c’est le camp Touadéra qui a présenté un budget faramineux. A la présidence et conformément aux prévisions, nous avons disponibilisé 150 millions de Fcfa. De l’autre coté on voulait plus mais on n’a pas accepté vu l’Etat de la caisse. En plus des 150 millions arrêtés, la cheffe de l’Etat a donné des instructions pour qu’on puisse mettre 63 millions pour la réhabilitation du camp des Roux comme le demande le nouveau président, ce qui fait en tout 213 millions » a-t-elle précisé.

Qui du camp Touadéra et de celui de Sampa-Panza dit la vérité sur le budget de l’investiture ? Difficile de le savoir aujourd’hui.

Sylvestre de SANGBILEGUE

Partager cette page

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON

Recherche