Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 02:18

TRAFIC A FRIC A PARIS PAR LES AUTORITÉS CENTRAFRICAINES

LU pour vous

Ils vont vendre tout le pays. Oui chers compatriotes. Ce qui se passe sous nos yeux est grave. Djotodia et sa clique de voleurs profitant de la passivité du premier ministre Nicolas Tiangaye et celle de la communauté internationale sont entrain de totalement brader le pays. Des contrats signés à la pelle dans les domaines miniers, pétroliers etc. Mais le plus grave, c’est le trafic du diamant qui a atteint un niveau jamais égalé. Djotodia, sa clique et leurs affidés ont mis la main sur toutes les zones minières du pays.

Les bureaux d’achats qui officient encore ne sont que des couvertures pour les trafics à haute échelle de Djotodia et sa clique. Son neveuHerbert Gontran Djono Ahaba, ministre d’état aux mines et au pétrole est encore à Paris sous le fallacieux prétexte de discussions autour de la levée des sanctions de la suspension de la Centrafrique au processus de Kimberly, Mais en réalité, c’est pour écouler de grosse quantité de diamants bruts.

Les réseaux mafieux qui grouillaient déjà autour de son sulfureux prédécesseur se sont reformés autour de lui. Hôtel luxueux, grosses voitures, dons de costumes, et d’autres objets blings blings, signatures de contrats engageant la responsabilité financière de l’Etat avec de grosses commissions etc…..

Notre Djono ne sait plus où mettre la tête. Devenu fou après une femme métisse mariée qu’il traine partout, Djono perd complètement le nord et multiplie les missions inutiles pour assouvir son plaisir dans les palaces parisiens. Si l’on ne prend garde, le régime qui viendra à la fin de la transition devra aller de procès en procès pour annulation de contrats aux clauses non profitables pour le pays.

On peut aussi citer le cas d‘Abdoulaye Hissein, ministre de la jeunesse aux sports qui avait abandonné les fauves de basket à eux mêmes à Abidjan et attendu juste la fin du tournoi pour faire un séjour flash à Abidjan avant de « foncer » sur Paris où il a séjourné une semaine délaissant au passage la sélection nationale de football qui vient de se noyer à Brazzaville face à l’Éthiopie. Hissen a aussi fait le voyage d’Anvers en Belgique pour « écouler » sa marchandise et est rentré mercredi 4 septembre dernier au pays.

Le trafic de diamants se fait aussi par des réseaux de « spécialistes » à savoir les Maxime Kazagui et autres Igor Kombot Naguemon, Conseiller Spécial de Djotodia et qui s’occupe aussi des transactions du « chef » et de son épouse. Comme à l’époque de Bozizé, les vols spéciaux sont de plus en plus visibles sur l’aéroport de Bangui M’poko et repartent avec leurs précieuses ‘marchandises’ sans contrôle ni taxes à payer. On peut aussi citer les Nouredine Adam et autres Damane qui ont leur propre réseau de transaction.

Une bonne source affirme aussi que Djotodia « cadeaute » désormais certaines importantes délégations qui viennent à Bangui, c’est le cas de la fille d’un célèbre chef d’état de la sous région qui a été l’objet de juteuses grâces de Djotodia lors de son dernier séjour à Bangui en compagnie de son géniteur de père.

C’est dans cette ambiance que nous apprenons la levée partielle dans les jours à venir de la suspension de la Centrafrique au processus de Kimberly en dépit de ces nombreux dysfonctionnements. Au moins cela permettra à Djotodia, Djono et autres d’écouler tranquillement leurs produits à domicile.

Comme quelqu’un l’a si bien dit, ce processus de Kimberly n’est finalement rien d’autre qu’une usine à blanchissement de certains états africains producteurs de diamants. Le drame dans tout cela, c’est le silence coupable de tous ceux qui hier hurlaient aux loups de la présence de Ndoutingai neveu de Bozizé à la tête du ministère des mines et qui s’accommodent de la présence de plusieurs membres du clan Djotodia au sein du gouvernement et surtout de son neveu Djonoaux mines.

Ce dernier en moins de cinq mois s’est totalement fondu dans le moule de son prédécesseur, ceci dans l’indifférence générale. Aux dernières nouvelles, le présent séjour français de Djono est constitué de deux volets, les négociations sur la cession des blocs pétroliers et les discussions sur les financements par le Qatar.

Invité par Claude Guéant et Laurent Foucher (de la société Interco et conseiller de Jean François Hénin président du groupe Maurel &Prom),Djono entouré d’Igor Kombot Naguemon et ses nombreux conseillers occultes, est en discussion en ce moment à Paris avec le groupe russeGazprom sur la cession des blocs pétroliers dans le nord du pays. Ce projet devra aussi déboucher sur la livraison d’armes et autres effets militaires à Djotodia par la partie russe.

Il est quand même étonnant qu’un si important dossier fasse l’objet de discussions secrètes sans l’avis du gouvernement et surtout pendant cette période de transition.
Plus que jamais Djotodia et sa clique sont à la recherche d’argent facile et autres retro commission.

Il faut savoir que le groupe Interco de Laurent Foucher a déjà racheté Télécel Centrafrique sans que le gouvernement centrafricain ait eu à bénéficier des retombées financières prévues par les dispositions de la loi sur les télécommunications qui prévoit entre autres, le renouvellement de ou des licences en cas de rachat d’une société de téléphonie mobile.

Tout cela s’est arrangé lors de la visite de Claude Guéant en Centrafrique. Ce n’est pas notre prolixe Maître Pouzère devenue soudainement aphone depuis sa nomination à la tête du très ‘juteux’ ministère des PTT qui nous démentira. Nos sources disent qu’il a goulument englouti sa part de commission dans cette transaction.

Toujours autour de Claude Guéant, Djotodia via son émissaire Djonoest en discussion pour obtenir l’appui de l’ancien président françaisNicolas Sarkozy, afin d’aboutir à de la souplesse de la part de l’émir du Qatar sur les nombreuses promesses de financements par ce pays au profit de la Centrafrique.

Très proche de l’ancien émir du Qatar, Nicolas Sarkozy demeure un grand connaisseur de ce pays et était même pressenti par les qataris pour diriger un important fond d’investissement. Autour de ce dossier aussi, il est question d’importantes retro commissions, celles-ci étant devenue la spécialité d’Herbert Gontran Djono Ahaba et de ses conseillers occultes dont un congolais de Brazzaville, William Elenga. Tous les ingrédients sont désormais réunis pour une nouvelle affaire de diamants après l’épisode Bokassa/Giscard

En réalité, Djotodia à travers Djono est à la recherche de financements pour asseoir son projet d’incorporation de 20 mille éléments de la Séléka dans l’armée nationale, préparer les mentalités pour sa candidature aux élections présidentielles et se faire un pactole dans le cas où il devrait quitter le pouvoir à la fin de la transition. On signale aussi la présence du ministre Gazam Bety à Paris de retour de Rome.

Paris semble toutefois être devenue la plaque tournante de toutes les activités mafieuses des ministres de Djotodia.

Israël DJOPAYO

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche