Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 22:02

16 septembre 2013 - Communiqué de M. F. PASSEMA ENDJIAGO

 

RETRAIT DU CONTINGENT TCHADIEN DE LA FOMAC ET EXPULSION DE TOUS LES ASSASSINS CRIMINELS VIOLEURS MERCENAIRES TCHADIENS DE LA CENTRAFRIQUE

 Chers amis du peuple centrafricain

Chers concitoyennes et concitoyens centrafricains

Nous nous sommes rassemblés aujourd’hui, lundi 16 septembre 2013,  ici, devant l’ambassade de la république du TCHAD à Paris, pour une seule et unique raison ; exiger le retrait du contingent militaire tchadien des Forces de maintien de la  Paix de l’Afrique Centrale en Centrafrique (FOMAC) et l’expulsion totale, immédiate et sans condition des assassins, criminels, violeurs, envahisseurs, occupants, mercenaires tchadiens du territoire de la CENTRAFRIQUE.

Ces assassins, criminels, violeurs, envahisseurs, mercenaires n’ont jamais été invités par le peuple centrafricain, lequel n’a jamais accepté et n’a aucune raison d’accepter leur présence sur son territoire ;

Ces êtres abominables font la démonstration, aux yeux du monde entier y compris du gouvernement de la République du TCHAD, depuis le 10 décembre 2012, qu’ils sont les ENNEMIS DU PEUPLE CENTRAFRICAIN, en tuant, violant, pillant, détruisant, incendiant, effaçant toutes traces et souvenirs des coutumes et traditions centrafricaines, s’acharnant à imposer au peuple centrafricain des pratiques et habitudes situées à des années lumières de celles de ses ancêtres avec la volonté manifeste de s’emparer purement et simplement de la centrafrique.

Le gouvernement de la République du TCHAD doit faire rentrer ses ressortissants qui s’illustrent en ENNEMIS DU PEUPLE CENTRAFRICAIN sur le territoire centrafricain, afin d’arrêter tout amalgame entre ces êtres maléfiques et morbides et le peuple Tchadien tout entier.

Le territoire centrafricain ne doit pas être le refuge des déchets humains et des parias que le peuple tchadien ne veut pas.

Ces êtres fascistes et odieux n’ont absolument rien de commun avec le peuple centrafricain, un peuple uni par une langue commune qui est le SANGO et caractérisé par l’utilisation de sa langue officielle, le Français, par tous les CENTRAFRICAINS, ce qui lui confère son statut de membre de la francophonie.

Ces assassins, criminels, violeurs, envahisseurs, mercenaires qui utilisent des langues totalement étrangères aux CENTRAFRICAINS bénéficient curieusement du soutien complice des militaires du contingent tchadien présent en CENTRAFRIQUE dans le cadre des Forces de maintien de la Paix des Etats de l’Afrique Centrale (FOMAC) et le renouvellement des militaires qui le compose ne change absolument rien à cette criminelle complicité.

Le peuple centrafricain et les amis du peuple centrafricain ne veulent plus de la présence des soldats tchadiens en CENTRAFRIQUE compte tenue leur implication dans le calvaire des CENTRAFRICAINES et des CENTRAFRICAINS depuis les années 2000. Le peuple centrafricain martyrisé, violé, opprimé n’a pas à subir les prétextes de soit disant mission internationale confiée au TCHAD pour continuer à subir la présence sur son territoire de contingents militaires complices d’odieux assassins et criminels notoires qui doivent répondre de leurs crimes imprescriptibles devant  les juridictions compétentes au même titre que ceux qui les ont introduits en CENTRAFRIQUE.

Nous sommes déterminés à nous rassembler devant toutes les représentations diplomatiques et consulaires de la République du TCHAD à travers le monde jusqu’à ce que le gouvernement de la République du TCHAD, conformément à la volonté de sont peuple, qui n’accepte pas l’envoi de ses militaires en CENTRAFRIQUE, puisse retirer son contingent de la FOMAC et  procéder, dans la même occasion, au rapatriement vers le TCHAD de ses ressortissants, actuellement ENNEMIS DU PEUPLE CENTRAFRICAIN qui sévissent en TERRE CENTRAFRICAINE.

 PASSEMA  ENDJIAGO  F.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche