16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 23:21

046-copie-1Réaction à la conférence de presse de Mboli Goumba

C'est trop facile Maître Mboli Goumba de rejeter  la responsabilité des exactions sur les seules milices de Bozizé.

Où  est le maintien de l’ordre ?

Vous et l'ensemble de l'opposition, vous  êtes les premiers responsables des exactions commises contre notre peuple.   Vous faites partie prenante du massacre de notre population en collaborant avec cette coalition de Séléka qui est en train de faire disparaître notre nation.

Depuis des jours,  le premier ministre et l’ensemble du gouvernement, vous laissez faire les faire les rebelles.

Pourquoi vous avez accepté les charges ministérielles ? Agitez !!!

Ce prétexte de désarmement   mal organisé, avec des rebelles  sans discipline montre que votre priorité, c’est avoir des postes comme ça a été le cas de tous ceux qui ont collaboré avec Bozizé.

  Depuis ces exactions, ni le premier ministre Nicolas, ni les partis politiques n’appellent à une grande manifestation pour mettre le président autoproclamé et ses soutiens en face de leur responsabilité

Pire Le président du MLPC, fervent défenseur des accords de Libreville et Principal soutien de Tiangaye, s'absente du pays dans ce moment de détresse que connait notre peuple et se contente d'une courte déclaration de compassion.

 Non, le prix de l'unité nationale n'est pas de sacrifier les vies humaines de tout un peuple.

Je le redis, l'heure est grave, il faut agir vite.

L'urgence  ce n'est pas  d'aller à des conférences des chefs d'état pour encore organiser le partage du gâteau.

Mes chers frères, partis politiques sociétés civiles, syndicats,  vous qui avez pactisé avec  les envahisseurs, l’urgence  est votre place dans la rue auprès de la population pour organiser la résistance.

Bordeaux le 16 avril 2013

ALALENGBI SIMON

ANCIEN PRESIDENT DE RDC FRANCE EUROPE AMERIQUE

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON
commenter cet article

commentaires

Recherche