5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 22:36

046-copie-1Mieux vaut tard que jamais. Depuis le 24 décembre 2012, bientôt une année,  notre pays est occupé par des groupes rebelles qui violent, tuent,  pillent et détruisent tout sur leur passage au su et au nez de l'armée française positionnée à l'aéroport Bangui M'pocko et qui laisse faire.

 

 Aujourd'hui, elle  a décidé de venir au secours pour panser une plaies grandes ouvertures. Réussira-t-elle? Nous le souhaitons. Est ce qu'on a le choix?

Les politiques centrafricains complices de ses massacres versent aujourd'hui des larmes de crocodiles.

 

Le plus dure est peut-être à venir:

 

Sécuriser tout le territoire en chassant ses envahisseurs,

Faire le ménage au sein de la classe politique  centrafricaine complice 

Nous aider à reconstruire notre pays et assurer l'avenir de nos enfants et notre jeunesse.

 

Organiser les élections en 2015 ? Serait-il le bon moment ? De grâce, nos cœurs saignent. Mon cœur  saigne...                                                                                         

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche