Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 23:02

logo-rdc.jpg

 RASSEMBLEMENT DEMOCRATIQUE  CENTRAFRICAIN           

                                FRATERNITE-TRAVAIL-PROGRES

 

                    BUREAU POLITIQUE PROVISOIRE

 

                  SECRETARIAT GENERAL

 

                 N° 02/RDC/BPP/SG. 10

 

 

 

 

DECLARATION RELATIVE AU CONGRES DU RDC

 

 

 

Depuis plusieurs mois, le Rassemblement Démocratique Centrafricain traverse une crise grave comme jamais, il n’en a connu à cause d’une gestion inappropriée  par l’ancien Président LOUIS PIERRE GAMBA de la Déclaration de soutien à la candidature du Président François BOZIZE, par le Bureau National de la  Jeunesse du Parti motif doublement pris de l’impréparation de l’élection présidentielle par le RDC et du danger que court notre pays, d’un retour du MLPC au pouvoir de l’Etat.

 

A la suite de la sanction de radiation prononcée contre le Frère David GBETI  par l’ancien Président du Parti et deux de ses acolytes, en dehors de la procédure prévu par le Règlement Intérieur du Parti, une Assemblée Générale convoquée à l’initiative du Bureau National de la JRDC  à eu lieu le  09 Octobre 2010 au siège du Parti au cours de laquelle les responsables des organes de base de Bangui et de Bimbo-Bégoua ont décidé de la destitution du Bureau Politique Transitoire mis  en place  par eux-mêmes le 03 Avril 2010 et son remplacement par un Bureau Politique Provisoire dirigé par la sœur Marguerite PETRO KONI ZEZE.

 

L’ancien Président du Parti, le Frère Louis Pierre GAMBA n’en a pas moins persisté dans sa fuite en avant en convoquant du 28 au 30 Octobre 2010 un congrès en violation des articles 11, al.2 et 13 du Règlement Intérieur qui disposent des délais de convocation du Congrès ainsi que des modalités de désignation des participants au Congrès.

 

Dans la situation actuelle du RDC, le Congrès doit être le lieu de la réconciliation et de l’unité retrouvée des Militants et des Militantes autour de la personne d’un nouveau Président du Parti.

 

 

 

Louis Pierre GAMBA et ses compères ouvrent leur Congrès à quelques Militants triés sur le volet, choisis par eux-mêmes en fonction de critères subjectifs définis par eux, sans rapport avec les Statuts et le Règlement Intérieur, notamment la docilité et la soumission à la ligne minoritaire de ralliement au MLPC qu’ils tentent d’imposer à coups de sanctions et d’intimidations.

 

La plupart des fédérations de Bangui et de province qui doivent former l’essentiel des Congressistes à raison de 10 délégués par fédération ne sont pas informées de la tenue de ce Congrès et n’ont reçu aucun document préparatoire y afférent dans le délai prévu par les textes afin de recueillir les points de vue de leurs bases respectives sur les orientations proposées.

 

Il est évident que dans ces conditions, le Bureau Politique Provisoire dirigé par la sœur Marguerite PETRO KONO ZEZE, les responsables des organes de base du parti, les Militants et Militantes conséquents ne sauraient prendre part parce qu’ils ne sauraient se reconnaître dans un Congrès convoqué de façon illégale, dans des conditions illégales et qui consacre  la division du Parti.

 

 

 

 

 

 

Fait à Bangui, le 25 Octobre 2010

 

 

Pour le Présidente,

            Le Secrétaire Général du RDC

 

 

 

Honoré NZESSIWE

 

 

NDLR:  nos explications des mois durant ont porté leurs fruits. l'équipe dirigé par Gamba n' a jamais oeuvré dans l'intérêt du RDC.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche