Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 23:10

NDLR: Que de temps perdu... Quel gâchis.... Après tant de massacre

sur ordre de Paris l'armée Tchadienne est écartée de la MISCA

Tôt ou tard le peuple centrafricain demandera des comptesà Deby 

LE RETRAIT DU TCHAD DE LA MISCA: A QUELQUE CHOSE MALainHEUR EST BON

525215-327776-01-063013580jpg

Au terme de plusieurs années de jeux d’intérêts égoïstes et catégoriels des sanguinaires avérés Idriss Déby, François Bozizé, Michel Djotodia et compagnie qui ont occasionné plusieurs morts et conduit la RCA dans l’abysse, le Tchad qui jouait au pompier après avoir mis le feu sur ce pays se retire de la MISCA(Mission Internationale de la Sécurisation de la Centrafrique).

Officiellement le Tchad est accusé par  la population centrafricaine  qui le tient pour le premier responsable du chaos qui prévaut dans ce pays.

Mais les récents massacres des commerçants centrafricains perpétrés par l’armée tchadienne au pk12 et à Gobongo pourraient être la goute d’eau qui a fait déborder le vase de la France qui est alors obligée de sacrifier son poussin Déby, en lui demandant de retirer ses troupes.

Car si les soldats tchadiens restent en Centrafrique, la paix ne reviendra jamais dans ce pays, ce qui pousserait les électeurs français à se rendre compte du bourbier dans lequel leur pays s’enfonce tous les jours.

La déroute des socialistes aux municipales qui sonne comme un avertissement pour 2017,pourrait également être une raison du changement de la stratégie de la France qui a laissé les mercenaires tchadiens et soudanais détruire la RCA.

Nous en saurons un peu plus sur ce retrait dans les jours à venir, mais hasard du calendrier le chef des Anti-balakas demande un dialogue. Allons nous vers une paix durable suite à ce départ inattendu et cette volonté de la palabre ?

L’armée tchadienne repart au Tchad tandis que les centrafricains musulmans d’origine tchadienne devraient attendre des années avant de rentrer dans leur pays la Centrafrique. Ces derniers même s’ils n’ont pas tous soutenu les soudards de la Séléka, sont considérés comme leurs complices par les Anti-balakas et un grand nombre de chrétiens centrafricains, qui sont obnubilés par l’esprit de la vengeance  après avoir subi des atrocités jamais égalées durant 10mois.

Bozizé, Djotodia et tous  chefs rebelles sont les premiers responsables de cette situation alarmante. Obsédés par le pouvoir, ils ont pactisé avec le diable pour y parvenir et les conséquences sont là: Plus d’écoles, institutions effondrées, infrastructures détruites, occupation du dernier rang des pays du monde

Wilfried Maurice SEBIRO

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche