19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 17:18

Les cinq chefs des agences des Nations unies débarquent alors qu’une grogne s’élève à la Socatel et à la Sucaf

 

Le personnel de la Socatel monte au créneau. Il a décidé de procéder à la coupure de toutes les lignes téléphoniques de l’administration centrafricaine en général, sans aucune distinction. La sentence est tombée ce jeudi, à l’issue d’une assemblée générale tenue à la Socatel Bangui-Sica, le siège de cette institution à Bangui. Le personnel s’est dit dépassé par les manipulations des cadres et agents du Trésor Public qui foulent au pied les instructions des autorités du pays. Louis Salvador Ngho, le président du Syndicat Chrétien des Travailleurs des Télécommunications (SCTT) confie que «i nous avons décidé de couper toutes les lignes officielles qui sont sur Socatel à partir d’aujourd’hui. Nous l’avons notifié au Premier ministre, car l’Etat ne travaille pas avec le réseau Socatel, mais travaille plutôt avec les appareils portables. Si les autorités ne réagissent pas, nous allons passer à la vitesse supérieure. Nous prenons à témoin la communauté nationale et internationale. Depuis le 26 août dernier, le Premier ministre, compte tenu des vingt (20) mois d’arrières de salaire qui s’élèvent à un milliard quatre cent millions (1.400.000.000) de francs CFA, a promis dès la fin août, payer deux (2) mois pour soulager le personnel. Mais depuis ce temps au Trésor Public, on fait savoir qu’il n’y a toujours pas d’argent». Ce personnel totalise à ce jour deux (2) ans d’arriérés de salaires, soit 24 mois.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche