19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 22:25

 PIC-0609

La haute trahison de DAVID GBETI enfonce  le RDC dans une grave nouvelle crise.

 

La redynamisation de notre parti  depuis  la création  du directoire est mise à mal après le décès du président fondateur.

Au lieu de s’unir pour reconstruire le parti, une  frange du parti conduite par le vice président Louis Pierre GAMBA  tente toujours par tous les moyens  d’évincer le directoire  national conduit par Gabriel Goloumo au lieu de  s’atteler à l’action de reconstruction du parti.

 

Son pseudo bureau politique mis en place illégalement ne rencontre pas l’adhésion des  fédérations et démobilise les militants.

Pire, la majorité des  cadres sociaux professionnels   sensé soutenir son action dans cette basse besogne  conteste maintenant ouvertement son autorité. son bureau est  réduit en sa personne  et trois  de ses bras droit.

Cette situation s’est  aggravée avec la  rentrée politique de la JRDC qui sans concertation avec sa hiérarchie a jeté le pavé dans la marre en appelant la jeunesse du RDC à. soutenir le président BOZIZE.

 Impossible de croire que le clan Gamba ne soit pas  informé du contenu de l’intervention de David GBETI qui appartient bien à leur clan.

 

Là où le bas blesse, le vice président, dans son interview publiée par l’AGORA  n°629 du 06 septembre 2010 est complètement perdu. 

 

A la question du journaliste, je cite en substance : « … au centre de la crise se trouve le sieur David GBETI. Mais, que pensent les membres du bureau politique par rapport aux multiples déclarations et agissements de sieur David GBETI qui est aussi membre de ce même bureau politique… »

 

Il répond je le cite « Oui Monsieur GBETI, le frère GBETI est membre du bureau politique, mais sa décision ou sa déclaration n’engage point  certains membres du bureau. Ils sont seize, peut être quatre sont avec lui… »

C’est une véritable crise de plus qui vient s’ajouter à la précédente née du conflit avec le directoire national. Drôle de bureau politique incapable de  contrôler l’activité interne de ses organes et veiller à la discipline de ses membres.

 

 Cessons de voir la main du directoire national partout alors qu’il est totalement étranger  à cette nouvelle crise.  Il  rappelle que seul  un congrès,  organe représentatif des militants a le pouvoir de prendre la décision d’appeler  à voter pour un autre candidat.

 

Cette crise est de la responsabilité personnelle du vice président GAMBA et son clan qui entretiennent des relations obscures avec le MLPC sans mandat des militants;

 

La coupe est pleine lorsque David GBETI est reçu à la présidence de la république  pour expliquer comme il dit le sens du soutien de la JRDC au président Bozizé.

 

C’est une haute trahison qui sera sanctionnée le moment venu !

 

Face à cette grave crise, le vice président GAMBA  n’apporte aucune solution pour apaiser les militants.

 

Présidents et présidentes fédéraux, Jeunesses, Militants et militantes, cadres sociaux professionnels, l’heure est vraiment grave ! Il est temps de rechercher une solution unitaire dans le seul intérêt de reconstruire du Rassemblement Démocratique Centrafricain du président fondateur André KOLINGBA

 

Nous gagnerons tous ensemble ou nous perdrons tous ensemble !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by master - dans Edito
commenter cet article

commentaires

TOUMANI 05/10/2010 11:08



Bonjour, 


David GBETI n'est-il pas membre du directoire? Le délégué à la communication et à la jeunesse du directoire ne serait pas cet homme là? Comment se fait-il qu'il n'est pas sanctionné par le
président du directoire? S'il n'est pas membre du directoire, alors je vous présente mes excuses. 


Vous ne signez jamais vos communiqués? 


 


Merci! 


Adil Toumani



Recherche