Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:35
www
La deuxième visite d’amitié de CSP à N’djamena,  a été diversement appréciée,  très   commentée,  et surtout mal interprétée, par une partie  de la population de la  RCA.  Pour cette frange de centrafricains, ce déplacement de la Présidente au Tchad, ne pouvait  qu’être considéré comme une trahison, eu égard  au rôle  très négatif joué par  ce pays voisin, et son implication dans l’effondrement de la RCA. Dès son élection, il y ‘a un peu plus d’un mois, une partie de Centrafricains, avait déjà pointée du doigt, la nouvelle Présidente deTransition. Elle était ainsi accusée, à tort,  de faire partie de la galaxie Séléka,  et  même d’être une complice. Ses détracteurs,  sont allés  jusqu’à laisser entendre que CSP était sur la trace de ses prédécesseurs, dont la vassalité à l’endroit du Tchad, était le principal attribut.
Tel n’est pas le cas. En effet,  CSP veut à tout prix rechercher la paix,  et elle a profité par ailleurs de sa présence au Tchad, pour aller au chevet de ses compatriotes musulmans rapatriés de force dans ce pays
Selon une source proche de la Présidence tchadienne, bien que lescaisses de l’État centrafricain sont vides, Mme SAMBA-PANZA a « eu le culot »,  de refuser ouvertement, de solliciter une aide financière à son puissant voisin pétrodollar. Cette attitude digne,  est à mettre au crédit de la chef d’État, et a fortement contrarié son homologue DEBY. On s’en souvient, ce dernier avait déjà manifesté son agacement, quand il a reproché à Mme  CSP,  le fait  d’avoir écrit directement à BAN KI MOON, le Secrétaire Général de l’ONU pour demander l’envoi descasques bleus, en Centrafrique, sur la terre de ses propres ancêtres.
Après l’épisode de Brazzaville où elle était obligée de recadrer  son Premier Ministre pris sur le fait accompliSAMBA-PANZA, si elle persiste dans son élan, contribuerait efficacement, à valoriser l’image ternie de la RCA,  qui porte encore,  les vives marques de ses nombreuses blessures. Considérée comme un pays pauvre parmi les plus pauvres,  en dépit de ses énormes richesses, l’immaturité des dirigeants de  la RCA,  l’a plongée dans une crise sans précédent,  qui a atteint toute sa population .
Wilfried Maurice SEBIRO

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires