Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 17:52

NDLR:D'échec en échec, CENTRAFRIQUE SOMBRE DANS LE CHAO. Ce n'est pas le changement d'un premier ministe qui va ramener la paix. Servez-vous messieurs et mesdame! Profitez-en avant l'arrivée des patriotes.

CENTRAFRIQUE : LE PREMIER MINISTRE, ANDRE NZAPAYEKE A DÉMISSIONNÉ

10441938_762932643738010_6097635614235847542_n - Copie

André Nzapayeke, chef du gouvernement centrafricain de la transition a démissionné cet après midi de ses fonctions. La lecture de sa démission a été faite à la radio nationale par le porte parole de la présidence Anicet Guiyama. Le premier ministre de la transition centrafricaine a quitté ses fonctions. Il a rendu sa démission dans l’après midi du mardi. Une conseillère du désormais ancien premier ministre, contactée quelques minutes après la publication de cette démission a confié « sa démission était attendue depuis quelques jours. Tout était fait hier pour qu’il puisse démissionner dans la journée. Il n’y a pas de raisons logiques et convaincantes à cette démission mais c’est juste question de réal politique. On veut procéder à un rééquilibrage de la transition actuelle ».

De sources proches de la présidence de la République, la démission du premier ministre André Nzapayeke a été décidée lors d’une rencontre de haut niveau hier nuit au domicile de la cheffe de l’État. L’ambassadeur de France en Centrafrique et le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies Babacar Gaye étaient présents à cette réunion de dernière minute. « Hier nuit, des hauts responsables étrangers ont participé à une réunion chez la présidente ; c’est là bas que la décision été prise de manière claire. Avant, c’était des rumeurs » a expliqué une proche de Catherine Samba-Panza.

Il faut noter que la démission de André Nzapayeke a été recherchée par Babacar Gaye qui est depuis quelques jours sur un complot visant le premier ministre. Selon des informations de Centrafrique Libre, c’est l’ancien ministre de confession musulmane Meckassoua qui sera nommé dans les tous prochains jours.

André Nzapayeke a démissionné deux semaines après le forum tenu à Brazzaville sur la crise centrafricaine. Sa démission et son remplacement par Meckassoua étaient déjà annoncés bien avant la rencontre de Brazzaville. André Nzapayeke aura passé six mois et quelques jours à la tête de l’exécutif centrafricain. Il a été nommé le 26 janvier 2014.

Diane LINGANGUE

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires