Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 08:46

 

ILS PAIERONT

par Me Zarambaud Assingambi (09 juillet 2013)

 

                        ILS PAIERONT !

 

 

1-    En ce début de siècle aux clartés prometteuses

Des peuples hier soumis, sortant de nuits aphteuses

Marchent avec fierté, d’espoir illuminés,

Vers les beaux lendemains de combats acharnés.

*

2-    Sur un terrifiant vol à décalage horaire

Où l’on passe des nuits sans qu’aucun jour n’éclaire

Avec des cauchemars que l’on vit éveillé

Ô pays bien aimé, ils t’ont précipité.

*

3-    Eux, monstres des humains singeant corps et visages

Exécrables tueurs jaillis du fond des âges

Armés de longs couteaux, de fusils, de canons,

Massacrent tes enfants et pillent tes maisons.

*

4-    Taupes des talibans profanant chaque église,

Frappant les serviteurs de Jésus à leur guise,

Ils veulent installer un monde sans cerveau

Qui se nourrit de morts ainsi qu’un grand caveau.

*

5-    Ils tuent ouvertement, violent, pillent, saccagent

Pour que, tétanisés, tes fils se découragent

Ou deviennent leurs supplétifs applaudisseurs

Tels les caméléons aux changeantes couleurs.

*

6-    Qui l’eût cru, si ce n’est Lucifer en personne,

Que ce pays pour qui le lugubre glas sonne,

Que ce vaste abattoir dont l’homme est le bétail,

Que ce bateau qui dérive sans gouvernail,

*

7-    Qui l’eût cru, si ce n’est en cauchemar horrible,

Que ce pays dont BOGANDA, l’irréductible,

Dans l’unité, la paix, libéra la nation

Au lourd prix de sa vie, de toute soumission,

*

8-    Qui l’eût cru devenu, comme par maléfice,

« Un pays sous tutelle » et le simple appendice

D’un sulfureux voisin, un champ d’entraînements

Ouvert aux talibans et rempli d’ossements ?

*

9-    Peu à peu cependant, l’ouragan de révolte,

Attisant les ardeurs de chaque patriote

Les projette au sommet de leurs Tours de Babels

Où, par Dieu confondus, ils livreront des duels.

*

10-                      Duels sanglants de sanguinaires hier acolytes

Qui seront divisés, perdus, hétéroclites,

S’auto-massacreront jusqu’au dernier truffion

Et à la rédemption, enfin, de la Nation.

*

11-                      Ces génies malfaisants, d’eux-mêmes les victimes,

Après paiement ci – bas de leurs horribles crimes,

Iront cuire en enfer, l’éternelle prison,

Tels des empoisonneurs mourant de leur poison.

 

 

ZARAMBAUD Assingambi

La Haye (Hollande) le 27 Juin 2013.

 

 

Réactions à cette tribune

Jérôme Emilien Dansona (09/07/2013) : C'est un très beau poème qui décrit bien les malheureux évènements imposés à notre pays par une bande d'écervelés. Courage

Evariste Noumbona (11/07/2013) : Ces gens paieront surement que ce soit ici bas ou à l'enfer. Ces gens que nous avons accueillis à bras ouvert sont devenus nos bourreaux aujourd'hui. Ils le paieront, oui ils vont le payer. Ce n'est qu'une question de temps. Ces barbares enturbannés sont pires que la peste, ils seront détestés de tous les autres pays d'Afrique centrale en particulier et du reste de l'Afrique en général. Ces gens sont comme la vipère. On peut domestiquer les animaux comme le lion (roi des animaux), tigre, éléphant, anaconda, serpent bois... Mais jamais on peut domestiquer une vipère. Ces gens sont exactement comme cet animal. C'était comme cela qu'ils ont procédé afin de dominer sur le Tchad et le Soudan aujourd'hui. Il y avait déjà un précédent, alors les centrafricains doivent se lever. NOUS N'AVONS QUE DEUX ALTERNATIVES. OU NOUS NOUS METTONS A GENOU SANS RIEN FAIRE ET SUBISSONS LES AFFRES DE CES BARBARES, OU NOUS NOUS LEVONS ET NOUS BATTRE POUR NOTRE DIGNITÉ, LIBERTÉ, INDÉPENDANCE... Cela dépend de notre propre sacrifice. La vraie liberté s'obtient toujours au prix d'un grand sacrifice. Le Fils de Dieu lui, s'est sacrifié pour que le monde soit libre. Celui qui accepte cette liberté bien sûr. Maître, je vous demande de mettre en place une équipe afin de rassembler les preuves les plus accablantes contre ces gens et tous leurs complices nationaux en d'autre terme les "Collabos", ils sont nombreux. Le peuple vaincra, nous vaincrons, oui nous vaincrons surement, nous vaincrons à coup sûr. C'est le peuple centrafricain qui sortira vainqueur. Aujourd'hui, on nous considère comme le maillon faible des pays de l'Afrique centrale en particulier et l'Afrique en générale. Mais croyez-moi mes frères, nous serons les premiers demain. Ce sera à nous que les autres ferons appel afin de leurs venir en aide, dans tous les domaines bien sûr. TOUT PEUT CHANGER, MAIS CE QUI NE CHANGE PAS C'EST LE CHANGEMENT. IL Y AURA TOUJOURS DE CHANGEMENT, LA RCA VA CHANGER, LE PEUPLE CENTRAFRICAIN VA CHANGER.

DIEU BÉNISSE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche