8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 13:20

Geoffrey Lembet, un fauve en cage

Dimanche, 08 Mai 2011 10:12

 

 

Geoffrey Lembet, un fauve en cage
A Sedan il est troisième gardien. En Centrafrique, il est titulaire en équipe nationale. Geoffrey Lembet, gardien des buts des Fauves du Bas-Oubangui, est un héros chez lui. En huit mois,  et grâce à lui, la République centrafricaine a progressé de 90 places au classement de la Fifa (112e).

 

Troisième gardien à Sedan, Geoffrey Lembet, 22 ans, incarne ainsi la nouvelle génération des Fauves du Bas-Oubangui, actuellement coleaders du groupe D des éliminatoires de la Can-2012 avec la Tanzanie, le Maroc et l'Algérie (4 points). « Personne ne nous attendait à ce niveau, mais nous n'avons rien à perdre. L'objectif consiste à nous qualifier pour la phase finale au Gabon et en Guinée. »

Appelé la première fois le 4 septembre 2010 contre le Maroc à Rabat (0-0), l'enfant d'Evry (France) où il est né, compte parmi les rares exilés européens, avec les frères Enza-Yamissi, Eloge (Troyes) et Manassé (Amiens), de l'équipe dirigée par Jules Accorsi. L'occasion d'entonner l'hymne national, appris en français, jadis chanté par sa maman, internationale de basket-ball dans les sélections de jeunes.

« En Centrafrique, on sent vraiment tout le pays derrière l'équipe. Lorsque nous avons affronté l'Algérie (victoire 2-0), les 20 000 places du stade Barthémy-Boganda de Bangui étaient déjà occupées à 10 heures, alors que le match n'était programmé qu'à 15 heures ! Je suis très fier de représenter mon pays. »

Paradoxalement, depuis son arrivée en 2008 à Sedan, en provenance de Viry-Châtillon, Geoffrey Lembet n'a disputé aucun match en Ligue 2. Barré par les entraineurs, il ronge son frein et assume un rôle de grand frère qu'il connaît bien puisqu'il a grandi au milieu de trois sœurs. « Les pros sont là pour encadrer les jeunes, mais tout se passe bien, car les résultats sont bons. J'attends désormais ma chance parce que mon ambition consiste à effectuer mes débuts ici. Je sais que le travail va finir par payer. Honnêtement, en 2009, je ne pensais pas signer mon premier contrat si vite. »

Au moment où ses coéquipiers partiront en vacances, le Sedanais préparera encore la réception de la Tanzanie le 4 juin à Bangui. Avec un goût de revanche puisqu'en trois matches, seuls les attaquants des Taifas Stars de Tanzanie ont réussi à prendre le gardien centrafricain en défaut. C’était le 26 mars dernier. Il a encaissé 2 buts contre 1 marqué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche