Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 12:27

FLASH INFO : LES BOEINGUISSOIS OCCUPENT LE TARMAC DE L’ AEOROPORT DE BANGUI M ‘ POCKO, LE DEBUT DE LA FIN DU REGNE DE LA SELEKA ET DE TIANGAYE?

Wilfried Maurice SEBIRO Journaliste fondateur et Directeur de Publication de Centrafrique Libre

 Les populations de Boeing, de combattant et des alentours ont élu domicile sur la piste de l’aéroport Bangui M’pocko depuis hier aux environs de 21h00. Cette occupation fait suite à l’envahissement et l’encerclement de leurs quartiers par les assassins de la Séléka. Ce matin, Tous les mouvements aériens sont suspendus sur cette frontière aérienne entre l’occident et la RCA. Cet incident a fait détourner vers une autre destination le cargo d’Air France et un avion de la compagnie Royal Air Maroc qui s’apprêtaient à atterrir.

Les agents de l’ASECNA, se sont transformés en agents humanitaires en distribuant du pain aux victimes dont un nombre important sont des femmes et des enfants.

La population de Boeing sévèrement punie il y a quelques jours en marges des tueries de Boyrabe  est majoritaire en ce lieu, pour fuir de nouvelles représailles de ces « s’en-fout » la mort.

Heureusement que cet endroit est protégé par les soldats français qui ont tout de suite pris des dispositions pour les mettre hors d’état de nuire en y installant un périmètre de sécurité infranchissable.

Cette soif de la terreur met en cause  « les accords de Libreville » et le FARE  dont est issu le premier ministre, l’inactif Tiangaye et de nombreux membres du gouvernement dont Mboli-Goumba qui est devenu officiellement Séléka, Pouzère qui a disparu, Béndounga qui critique la Séléka en restant au gouvernement , au lieu de démissionner,Loudégué du MLPC, ministre de l’éducation nationale  qu’on a pas entendu après la mort des futurs bacheliers…

Les habitants de Boeing de Boyrabe et de Combattant sont en train de montrer la bonne voix: LA LIBÉRATION, qui ne s’obtiendra que par une résistance populaire. Aux autres quartiers qui attendent les pyromanes Tchadiens, l’heure est peut être venue de rejoindre l’aéroport Bangui M’pocko pour qu’ensemble, les Centrafricains puissent marcher sur Bangui avec des feuilles de manguier à la main et ce dès demain. Nous sommes en Centrafrique le pays de tous les paradoxes.

Maurice Wilfried SEBIRO

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche