Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 20:40

GOLOUMO GABRIEL 

UNE CANDIDATURE UNIQUE DE L’OPPOSITION EST ELLE POSSIBLE ?

 

L’annonce des assises de l’opposition pour étudier la possibilité d’une candidature unique a laissé pantois plus d’un observateur averti de la vie politique centrafricaine.

 

Ce rêve que caressent tous les centrafricains anti-BOZIZE aurait une infime chance si on n’était pas dans le pays de BOGANDA.

 

Le pays de BOGANDA est un lieu où les ambitions individuelles restent la règle. L’histoire politique centrafricaine démontre en effet, qu’il n’y a jamais eu, une seule fois, depuis que la Démocratie à l’occidental s’est introduite en Centrafrique, une candidature unique de l’opposition. Et, il se trouve que la classe politique centrafricaine très peu rajeunie, n’est encore constituée que des acteurs qui n’ont jamais pu transcender leurs ambitions personnelles pour mettre la cause centrafricaine en avant.

La situation aujourd’hui est la même car :

PATASSE est déjà candidat déclaré, et n’émarge pas en tant que tel dans les rangs de l’opposition.

Martin ZIGUELE est convaincu qu’il reste le seul, après la disparition d’André KOLINGBA, à pouvoir inquiéter et peut-être battre François BOZIZE. Il a d’ailleurs déjà été investi par le MLPC au grand dam des tenants de la candidature unique dès le premier tour. Il a été le premier à indiquer le chemin de la « multi candidature » au sein de l’UFVN, en mettant devant le fait accompli les autres leaders.

Quid du RDC ? Le parti de feu André KOLINGBA en proie à tellement de convoitises risque de connaitre la même situation qu’en 2005. Mais cette fois-ci, le débat ayant été lancé très tôt par la jeunesse, il est fort peu probable que le RDC se place dans l’hypothèse d’une candidature unique.

Les autres partis ou associations de l’UFVN ne faisant guère le poids, il ne serait pas étonnant qu’ils s’effacent devant la machine électorale du MLPC.

 

Mais alors, si l’UFVN sans le RDC décidait d’une candidature unique, quelle serait la position des DEMAFOUTH, TIANGAYE, MALENDOMA et autre MBOLIGOUMBA ?

 

Là aussi l’équation semble simple : DEMAFOUTH sera certainement candidat, de même que TIANGAYE, qui sont tous d’ailleurs des « petits poids », mais avec de grandes ambitions. Les autres ne comptent pas et n’auront d’autres choix que de s’aligner derrière les premiers.

Ainsi, même le Collectif des Forces du changement a très peu de chance de sortir une candidature unique.

 

Au finish, la solution est évidente : SAUF MIRACLE, IL N’Y AURA PAS DE CANDIDATURE UNIQUE DE L’OPPOSITION. En tous cas, pas au premier tour. 

 

Peut être au deuxième tour ?  Si bien entendu, deuxième tour il y a !!!!

 

Gabriel  GOLOUMO

Président du Directoire National du RDC

Partager cet article

Repost 0
Published by master - dans Edito
commenter cet article

commentaires

Recherche