Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:53

  Les--v-ques-de-l-ACERAC.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 29 Janvier 2011 13:31

Les évêques centrafricains à travers la Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP), réunis en session ordinaire le 27 janvier 2011 ont publié un communiqué adressé à la population centrafricaine et aux acteurs du processus électoral en cours. La Commission avait déployé une mission d’observateurs pour suivre le scrutin des élections présidentielle et législatives.

Dans ce communiqué, les religieux catholiques centrafricains ont d’abord remercié la population, les observateurs nationaux et internationaux, les autorités de la Commission électorale indépendante (CEI) et ses partenaires pour leur participation et implication sur les différentes opérations électorales.

A cet égard, la CEJP a « constaté beaucoup d’irrégularités qui ont émaillé la journée électorale ». Elle cite notamment des irrégularités telles que le retard dans le démarrage du scrutin, le non affichage des procès-verbaux, le non-respect des dispositions du code électoral relatives au vote par dérogation, l’intimidation des Autorités administratives et militaires sur certains agents électoraux ainsi que sur les électeurs et l’exercice de la violence par certains électeurs et agents de la force publique.

En dépit de ces irrégularités, les évêques centrafricains estiment que « le scrutin garde sa crédibilité. Nous sommes convaincus, lit-on dans le communiqué, que les voies de recours prévues par la législation en vigueur peuvent régler en justice les irrégularités constatées d’autant plus que toutes les parties concernées peuvent recourir aux voies légales auprès de la juridiction compétente ».

La CEJP recommande à la CEI d’améliorer la qualité de son travail avant la tenue d’un éventuel second tour. Elle invite « tous les citoyens à attendre les résultats avec patience ».

« Nous nous rendons disponibles à mettre à la disposition de la Cour constitutionnelle nos connaissances issues de l’observation électorale » a encore indiqué le communique de la CEJP.

Les évêques centrafricains ont également recommandé à la communauté internationale de poursuivre ses efforts pour le soutien du processus électoral en cours

 

NDLR: la cours constitutionnelle lâchera-t-elle BOZIZE? Rien n'est moins sûr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche