21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 20:58

Centrafrique : Samba-Panza prêtera serment jeudi (CNT)

 

PANZA.jpg

BANGUI (Xinhua) - Catherine Samba-Panza, présidente de la transition centrafricaine élue lundi par le Conseil national de transition (CNT, Parlement provisoire en place depuis 2013), prêtera serment jeudi dans la capitale Bangui, lors d'une cérémonie qui verra la participation d'un ministre français et de plusieurs délégations de la communauté internationale, a appris Xinhua mardi d'une source interne au CNT.

« La réunion de préparation se tient à l'hémicycle de l'Assemblée nationale, entre le président par intérim Alexandre Ferdinand Nguendet et le comité interministériel », a précisé cette source.

Cette prestation de serment mettra un terme à un intérim de 15 jours assure par le président du CNT, Alexandre-Ferdinand Nguendet, suite à la démission le 10 janvier de Michel Djotodia et de Nicolas Tiangaye, Premier ministre du gouvernement d'union nationale nommé par l'accord politique conclu le 11 janvier 2013 à Libreville au Gabon, sous la pression des dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) réunis en sommet extraordinaire à N'Djamena au Tchad, et surtout de la France.

Acteur de la société civile centrafricaine, Mme Samba-Panza, première femme élue à la tête de la Centrafrique, aura la délicate tâche d'œuvrer pour le retour de la paix et de la sécurité dans un pays meurtri par une spirale de violences interminables accentuées avec l'arrivée au pouvoir le 24 mars 2013 de Djotodia et son ex-alliance rebelle de la Séléka après trois mois de conflits contre le régime de François Bozizé.

  A peine élue, la présidente de la transition a annoncé lundi la nomination d'un nouveau Premier ministre dans les 72 heures, une prérogative qui découle des résolutions du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEEAC des 9 et 10 janvier dans la capitale tchadienne.

 Ses priorités, a-t-elle annoncé, consisteront à favoriser la restauration de la sécurité et de l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue du territoire national, avec le désarmement des groups armés parmi lesquels les ex-rebelles Séléka et les milices d'autodéfense Anti-Balakas (anti-machettes), la réconciliation nationale, la relance de l'activité économique et le retour des déplacés dans leurs maisons.

 Catherine Samba-Panza devra conduire le processus de transition en cours depuis 2013 jusqu'à la tenue d'élections générales destinées à doter la Centrafrique d'un nouveau président et d'un nouveau Parlement démocratiquement élus au suffrage universel direct. Ces consultations populaires pourraient se dérouler au premier trimestre 2015, d'après les prévisions.

 ndlr: après les embrassades place à l'action

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche