28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 14:41

CENTRAFRIQUE: REACTION D’UN LECTEUR SUITE AUX INCESSANTES VISITES PRIVEES DES OFFICIERS DE LA SANGARIS AU SANGUINAIRE TCHADIEN BABA LADE A LA SRI

Ce qui se passe actuellement en Centrafrique est inqualifiable. Face à l’absence des politiciens dignes de ce nom et capables de défendre même ne fût ce que par les « mots », les intérêts de leur pays et déplorer les tueries massives qui s’abattent sur la moitié de leurs compatriotes pris en otage par les groupes armés et surtout la Séléka majoritairement composée que des mercenaires étrangers,  l’ancienne puissance coloniale, la France continue d’entretenir l’insécurité. Alors le pays du présidentFrançois Hollande qui a battu le record de l’impopularité et ses valets locaux continuent d’armer la Séléka et d’empêcher le retour des Forces Armées Centrafricaines pour bien piller le pays de Boganda, les soldats de la Sangaris qui ont lamentablement échoué à ramener la paix continuent de jouer avec le feu.

Cette ingérence a suscité le courroux d’un centrafricain, fidèle lecteur de Centrafrique Libre qui a réagi en ces termes: »Il parait clair que la France avec sa force Sangaris se livre à un jeu trouble! Comme toujours, ce pays ne respecte ni les consignes ni le droit du prisonnier à être assisté par un avocat.

Ils peuvent fomenter tous complots qu’ils veulent.

De quel droit les Français fussent-ils gradés ont-ils pour s’entretenir en secret avec un prisonnier responsables de crimes sur les populations centrafricaines?

Est-ce que les Français sont en Centrafrique chez eux ?

Les associations civiles d’aides aux victimes tout comme les victimes devraient eux aussi s’inquiéter des manoeuvres des Français pour éviter que cet auteur de crimes, Baba Ladé, n’échappe à la justice qui l’attend.

En tous cas, il y en a un qui ne devrait pas être long à se fâcher, c’est le président du Tchad, à moins qu’il soit de mêche avec les Français, ses amis alliés !

Les Centrafricains inquiets devraient réguler ou faire empêcher ses incursions et visites inoportunes au « prisonnier politique de guerre », M. Baba Ladé.

On voit aussi que ce n’était pas une si bonne idée de donner un mandat international à la France, pour cette région; les forces françaises sont déjà omniprésentes dans de nombreux pays africains noirs. Du coup elles constituent de véritables forces d’occupation des pays où elles stationnent avec leurs garnisons.

Bref, la France se montre incapable de fonctionner sous la bannière de l’ONU ni de respecter un minimum de régles dignes et de paix. Elles ne laisse pas le temps au gouvernement de se manifester pour régler les problèmes. Elle agit en lieu et place des gouvernants de ces pays.

Comment peut-on retrouver un jour la paix avec un troublion pareil !

Colonianiste était la France, néocolonialiste elle restera surtout avec les socialistes ! »

Signalons le courage du jeune procureur de la république Ghislain Grézéngué qui contre vents et marées se bat pour que le sanguinaire et assassin Baba Ladé soit jugé en RCA. Vas t-il réussir ce pari à un moment où Idriss Déby, le président tchadien  réclame l’extradition de son compatriote? Rien n’est moins sur. Il appartient à l’exécutif centrafricain qui jusque là a failli sur le terrain judiciaire d’agir en toute impartialité et laisser le juge faire ses preuves afin que justice soit rendue aux nombreuses victimes centrafricaines.

Wilfried Maurice SEBIRO

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche