12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 08:29

NDLR: Même les nazis qui ont envahi la France ont été vaincu.Rien ne sera plus comme avant en Centrfrique tant que cette génération de prédateurs tue, viole et détruit notre pays

CENTRAFRIQUE:LA SELEKA REPREND TOTALEMENT LE POUVOIR

On le redoutait ces derniers jours, c’est désormais chose faite, la Séléka qui représente à peine 2% des centrafricains, qui a tué impunément et  qui a surtout accéléré la déliquescence de la RCA reprend tous les pouvoirs un an après le départ de son seigneur, le sanguinaire Michel Djotodia. 

Madame Cathérine Samba-Panza nommée par Djotodia maire de la ville de Bangui qui a ensuite été fabriquée de toutes pièces par Paris a levé le coin  de voile sur son appartenance supposée à la nébuleuse Séléka qui a déclenché le cycle de la violence aveugle en Centrafrique.

Monsieur Mahamat Kamoun persona non grata aux États Unies où siège les institutions des Nations Unies et celles de Bretton woods  a été nommé premier ministre en remplacement du démissionnaire André Nzapapayèkè au terme d’un décret lu hier dans l’après midi sur les ondes de la radio Centrafrique.

Alors que la communauté internationale avait jeté son dévolu sur la notoriété et l’intégrité de l’ancien ministre d’État Karim Meckassouapour limiter la casse du processus de la transition qui tangue depuis 7mois, la présidente CSP en a décidé autrement. Elle a opté pour le choix de l’ancien plus proche collaborateur de Michel Djotodia, président co-fondateur de la Séléka.

Mahamat Kamoun est un fonctionnaire des finances qui avait repris ses études aux Etats Unis après avoir échappé in extrémis à la célèbre prison de Ngaragba. il était accusé par le magistère de Bozizé pour malversations. Mk, ancien directeur de cabinet de Djotodia occupait le prestigieux poste de conseiller spécial avec un rang et prérogative de ministre d’État à la présidence de la république.

L’ascension de Mahamat Kamoun, un des responsables du chaos que continue de vivre la RCA n’est pas autre chose qu’ un fait du prince. il résulte d’après plusieurs observateurs d’une manifestation de récompense à l’endroit d’un homme de main qui plus est, le compagnon de la cousine de la cheffe d’État Mme Rachèle Ngakola directrice générale des Douanes.

Autre élément à apporter à ce triste dossier la déclaration de guerre de Mme Samba-Panza à l’endroit de la communauté internationale lors de la marche initiée en réalité pour contrer le choix de Meckassoa selon plusieurs analystes.

« J’ai été élue, j’ai une équipe autour de moi et j’estime que c’est en concertation avec celle-ci que je dois prendre les grandes décisions au sujet de mon pays. je ne céderai pas au dictat de l’extérieur ».

Alors que la RCA est sous la perfusion de la communauté internationale, l’exécution  de la promesse présidentielle de ne pas céder au dictat apparait comme non seulement comme une ingratitude à l’endroit de ceux qui ont fait de CSP une reine, mais surtout présente un risque énorme du blocage du processus de la transition en cours.

Après tout Djotodia a beau tué des innocents centrafricains et dilapidé des ressources de la RCA en un an, cela ne l’empêche pas actuellement de jouir de sa liberté et de sa fortune gagnée « in no time »

In fine comme le dit un adage populaire « Qu’elle que soit la durée de la nuit, le soleil finira par apparaître », on sait désormais que CSP n’a que faire des nombreuses victimes centrafricaines et pense plus d’après nos sources à son nombril, à ses alliés Séléka et aux siens. D’après le microcosme, la présidente ne pense pas surtout aux sans abris et à la majorité des enfants centrafricains qui ne vont plus à l’école depuis un an voire des années.

A Bangui Wilfried Maurice SEBIRO

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche