Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 11:48

  LE PREMIER  MINISTRE NICOLAS TIANGAYE, VOTRE CONFERENCE DE PRESSE EST UNE PROVOCATION POUR LE PEUPLE  QUI SOUFFRE


LA COALITION SELEKA A PRIS LE POUVOIR   MAIS CONTINUE LA DESTRUCTION DE NOTRE PAYS, LA CENTRAFRIQUE CAR C’EST LEUR SEUL BUT. EN COLLABORANT AVEC EUX, VOUS SEREZ CONDANME POUR HAUTE TRAHISON.

 

 Monsieur le premier ministre,

 

Vous dites « … depuis un mois la ville de Bangui est le théâtre de pillages, de vols, de viols et autres exactions perpétrées par les éléments incontrôlés de ma SELEKA …etc. »

Mais vous persistez dans  votre mauvais foi sur la crise qui secoue notre pays,  sachez que c’est depuis décembre 2012 que les rebelles de la SELEKA pillent, violent  et commettent des exactions sur l’étendue du territoire national.

 

Non Nicolas TIANGAYEvous  ne voulez pas reconnaître la réalité du désastre causé par vos patrons   rebelles de la SELEKA. 

 

Non Nicolas TIANGAYE, les rebelles de la SELEKA  ne sont pas des éléments incontrôlés qui agissent.  Ils ont utilisé la même méthode  pour détruire les grandes villes de notre pays. C’est le cas des villes comme OBO, BRIA, NDELE, BAMBARI, BOUAR, BOSSANGOA, NOLA, MBAÏKI, BOSSEMBELE, BANGASSOU, RAFAÏ, ZEMIO pour ne citer que celles-là.

Ces  rebelles de la SELEKA organisent  la destruction de tout notre pays depuis des mois.

 

Non Nicolas TIANGAYE, Bangui n’a pas à avoir un traitement spécial pour vous protéger. L’ordre doit régner sur tout le territoire national.

 

L’urgence

C’est la sécurisation de l’ensemble des villes détruites par vos  amis rebelles  de la SELEKA

C’est pouvoir circuler de Bangui à Bouar,  de Bangui à Bria, de Bangui à Bangassou sans risque de tomber sous les exactions de vos hommes de la SELEKA.

Pour pouvoir compter sur les forces étrangères, il faut d’abord que votre gouvernement et votre président autoproclamé proposent  un programme cohérent de la transition

Vous  êtes nommé  pour redresser le pays et vous voilà en tr les envahisseurs et de tuer ton peuple. Vous devez démontrer votre capacité à réorganiser le pays et à assurer le strict minimum c’est à dire la sécurité des personnes et des biens

 

Vous et votre  super équipe de pilleurs de la primature, des pilleurs de la présidence, vous allez  rendre bientôt compte à la nation.

Non Nicolas TIANGAYE, C’est trop facile d’organiser le pillage des biens du pays  et de crier au secours aux forces étrangères de la MICOPAX  qui étaient présentes à l’arrivée des envahisseurs de la SELEKA et qui n’ont pas bougé un seul petit doigt. Ils n’ont pas empêché les viols et les pillages. Nos intérêts sont divergents.

 

Vous dites  Nicolas TIANGAYE que Bangui sera déclarée ville sans arme.  Et dans les autres villes  qu’allez-vous faire ?

 

Non  Nicolas TIANGAYE, ça ne se passera pas comme vous voulez. Vous ne pouvez pas prétendre chasser  Bozizé et organiser derrière,  la destruction de notre peuple.

 

BOZIZE a réussi à se sauver mais Nicolas TIANGAYE vous êtes déjà condamné

 

Vous dites  qu’aucun élément des forces armées centrafricaines (FACA ET SELEKA) ne sera autorisé à porter les armes dans la ville de Bangui. Mais vous parlez de quelles forces armées centrafricaines ? Il n’y a plus de FACA. Il n y a qu’une force rebelle de la SELEKA qui sont nommées partout et sont incapables d’assurer le maintien de l’ordre.

Les rebelles de la SELEKA continueront de porter les armes dans les autres villes de Centrafrique et continueront de de racketter les pauvres paysans.

 

Vous avez  trahi le peuple centrafricain !

 

C’est une opération de désarmement des rebelles de la SELEKA sur toute l’étendue du territoire d’abord  qu’il faut mettre en place au lieu  de suspecter à tort les paisibles habitants de Bangui qui n’attendent que l’ordre règne pour vaguer à leurs occupations.

Vous voulez caserner les rebelles de la SELEKA hors de Bangui ? C’est acte de  forfaiture.  Il y a des camps militaires  et des garnisons dans Bangui ou à proximité qui doivent accueillir ses rebelles pour pouvoir organiser leur désarmement et leur rapatriement rapide dans leur pays d’origine.

Vous dites qu’il sera mis  en place des commissions mixtes (militaires et civiles) …vous  voulez donc créer vos propres milices  comme a fait Bozizé?  La force doit rester à la loi. Chaque corporation doit rester à sa place. Un militaire n’a pas la même mission qu’un civile. Pas de mélange des genres.

Tout cela dites-vous s’inscrit dans un vaste programme. Mais quel programme ? Et quel financement ?

Votre seule politique est une politique de la main tendue que nous condamnons.

 Votre seul apport c’est avoir un effectif pléthorique  de prédateurs à la primature et d’organiser avec vos amis de l’ancien FARE et du CNT  pour mieux piller le peu qui rentre dans les caisses de l’état.


Il est temps pour vous  de remettre le pouvoir aux peuples car vous n’avez pas les moyens de vos actions.

 

Sur le volet économique et financière,  vous dites  je cite «… La destruction de l’essentiel du tissu économique limite considérablement les capacités de l’état à faire face aux engagements urgents …» fin de citation.  De quel état parlez-vous ? Il n’y en a plus. Il ne reste plus que des vestiges depuis la prise de pouvoir par les rebelles de la SELEKA.  A qui la faute ? A Bozizé tout seul ?  Non, Votre responsabilité et celle de vos alliés de la SELEKA sont entièrement engagées.

Arrêtez vos agitations en parcourant le monde entier pour  chercher à aggraver la dette extérieure  de notre  pays. 

Aucun document budgétaire ne  figure dans votre mascarade de  conférence de presse.

Arrêtez vos  promenades inutiles dans les capitales Européennes.

 

L’urgence c’est de maintenir  l’ordre et d’apporter les premiers soins aux nombreux  blessés victimes de SELEKA dans les hôpitaux qui manquent de tout.

 

pour pallier ainsi à vos défaillances, la diaspora Centrafricaine  en Europe s’organise pour venir au secours de la population à Bangui car il est difficile de venir en aide  aux populations de l’arrière-pays  . 

Ces actions humanitaires conjoncturelles ne remplaceront jamais le soutien  encadré par un pouvoir politique responsable que nous rétabliront.


PATRIOTES  DE TOUT BORD  REJOIGNEZ OU VOUS ÊTES, LA RESISTANCE QUI S’ORGANISE

 

Fait à Bordeaux, le 13 Mai 2013

ALALENGBI SIMON

 

046-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche