Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 12:39

 

Dimanche, 14 Août 2011 11:28           

 

 

Afrobasket, quelles chances pour les Fauves dans le Groupe D ?
Les Fauves de Bas Oubangui ont pris leurs quartiers depuis ce dimanche 14 août à Antananarivo, la capitale malgache. Ils entrent dans la compétition de cette Coupe d’Afrique des Nations de Basketball 2011, jeudi 18 août contre le Rwanda. Les attentes sont énormes : on parle de ranaissance du basketball centrafricain donc de reconquête d’un titre continental jadis perdu. Dans les matches de poule, la RCA doit affonter successivement le Rwanda, le Togo et la Tunisie.

 

Avec quelles chances pour les Fauves de passer ce premier cap ?

Dans ce groupe D, la Tunisie s’impose comme l’équipe favorite pour parvenir à la seconde phase de la compétition. Les rouge et blanc croient avoir toutes les chances pour accéder au second tour. Objectif premier pour le cinq tunisien : décrocher leur première médaille d’or dans ce championnat d’Afrique des nations du basketball et donc remporter le titre. A la 25ème édition de l’Afro basket, en Libye, en 2009, la Tunisie a occupé la troisième position et donc obtenu la médaille de bronze ; derrière l’Angola et la Côte d’Ivoire.

Pour cette 26ème édition à Madagascar, le coach Adel Tlatli et ses poulains comptent marquer beaucoup de paniers pour goûter aux délices de la médaille en or. Une visée pour étoffer leur palmarès continental qui compte une médaille d’argent obtenue en 1965 et trois de bronze (1970, 1974 et 2009) en 18 participations. La 42ème mondiale du basketball a déjà pris part à une phase finale du championnat du monde de basketball. Parmi, les potentialités de l’équipe à forte résonance locale pour quelques rares professionnels, la Tunisie est remarquée pour sa ligne défensive. Avis donc aux Fauves !

Quant au Togo, il faut rappeler qu’il y a 40 années, ce pays participait pour la première fois à un championnat d’Afrique de basketball. C’était justement à Bangui en 1974. Le Togo n’envisage pas un retour en pompe dans cette compétition. A en croire le sélectionneur de cette équipe, les Eperviers du ballon orange ambitionnent de se classer au milieu du tableau final soit huitième sur les seize participants au moins. Guy Arnaud de nationalité française et tout premier coach expatrié de cette formation n’est pas très explicite sur cette vision au petit trot. Serait-on tenté de croire que ces minces ambitions sont dues aux problèmes logistiques et surtout financiers que rencontre la sélection masculine de basketball du Togo ?

L’on apprend d’ailleurs que la préparation de l’équipe en vue de l’Afrobasket a été entachée de plusieurs irrégularités. La fédération togolaise de basketball s’est dite délaissée par le gouvernement. Celui-ci a peiné à subventionner la préparation de l’équipe. Selon la présidente de cette instance, le budget initial pour le stage bloqué des basketteurs était estimé à 300 millions de francs, il a été par la suite ramené à 200,100 puis 40 millions de francs. Dr Nadouvi Lawson-body dénonçant cette situation est même allée jusqu’à penser à la création d’un comité ad hoc pour soutenir le basketball togolais.

En dépit de ces difficultés, Guy Arnaud compte sur les joueurs évoluant à l’extérieur pour maximiser les chances de son équipe de pouvoir atteindre un niveau acceptable et honorable du tournoi. Le sélectionneur pense notamment à Adjiwanou (joueur évoluant en Pro A, division d’élite en France et présenté comme l’Adébayor du basket du Togo), Mocktar et Jimmy qui avaient joué un rôle décisif dans la qualification du Togo pour la Can 2011. Deux autres expatriés vivant en Suède et aux Etats-Unis sont aussi attendus pour apporter leur appui à la sélection togolaise. Cinq renforts de choix pour tenter de dégager sur son chemin le Rwanda, la Centrafrique et la Tunisie pour accéder au second tour de la compétition et pourquoi pas atteindre la quatrième place comme ce fut le cas en 1974, avec des légendes togolaises du basketball comme Séraphin Têvi Lawson

Il y a aussi dans ce groupe D, le Rwanda. Pour sa troisième participation à ce championnat d’Afrique des nations de basketball, le Rwanda entend sortir le grand jeu. Il a tout à fait raison d’y penser, puisque les performances des basketteurs rwandais à ce tournoi vont croissant au regard de ses deux premières apparition : en Angola en 2007, le Rwanda occupe la 12ème place alors qu’elle arrive juste en phase finale de l’Afro basket. L’édition d’après, c’est-à -dire en 2009 qui a lieu en Libye, les basketteurs rwandais montent d’un cran et parviennent à la 9ème position. Et pour se qualifier en vue de l’Afrobasket de Madagascar ; le Rwanda était en tête de la zone V. Tout porte donc à croire que les poulains du sélectionneur Veceslav Kavedzija peuvent faire la différence dans ce groupe D aux côtés des Fauves de la RCA, et s’imposer dans ce championnat.

63ème mondial au classement de la Fédération Internationale de Basketball Amateur qu’il a rejoint en 1977, le Rwanda a encore jusqu’ici du mal à pouvoir s’affirmer et se faire entendre sur la scène continentale ; des observateurs nationaux estimant plutôt que les préparations sont en mal du fait que ses joueurs n’évoluent pas tous sur le plan local. Reste à voir les stratégies et les tactiques qui seront développées par le coach au cours du stage qui a eu lieu à Paris en France afin de permettre au rwandais du ballon orange de pouvoir acquérir une première récompense africaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by master
commenter cet article

commentaires

Recherche