Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
45 candidats déclarés élus au 1er tour des législatives


Initialement prévu vendredi dernier, la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) a rendu finalement son verdict ce lundi 14 mars sur les résultats définitifs du 1er tour des élections législatives organisées le 14 février dernier. Dans sa déclaration, la Cour a retenu 45 candidats qui doivent désormais siéger à l'Assemblée nationale.

Quatre candidats sont déclarés élus au 1er tour à Bangui. Il s'agit d'Augustin Agou (2943 voix soit 57,82%) dans le 1er arrondissement, de Mathurin Massikini (5519 voix soit 54,65%) dans la 2e circonscription du 2e arrondissement, d'Abdou Karim Meckassoua (1942 voix soit 61,28) dans la 2e circonscription du 3e arrondissement et de Clément Ndotizo (8532 voix soit 53,71%) dans le 7e arrondissement.

Faustin Archange Touadéra, déclaré président de la République par décision de la Cour Constitutionnelle, est en même temps déclaré ce lundi député dans la circonscription électorale de Damara, préfecture de l'Ombella M'Poko avec 10.395 voix soit 87,71 %.

La Cour Constitutionnelle de Transition a autorisé deux candidats par circonscription électorale à aller au second tour des législatives. Certains candidats ont bénéficié de la décision de redressement de la Cour Constitutionnelle de Transition.

La Cour Constitutionnelle de Transition a invalidé les législatives dans dix circonscriptions électorales. Sont concernées, la 3e circonscription du 3e arrondissement, la 3e circonscription du 5e arrondissement, Kouï (Nana Mambéré), Sibut (chef lieu de la Kémo), la 2ecirconscription de Kaga Bandoro, la 1ere et la 2e circonscription de Ippy (Ouaka), la 1ere circonscription de Bimbo (Ombella M'Poko), la 1ere circonscription de Bangassou (Mbomou) et la 4e circonscription de Bossangoa (Ouham).

Dans son rapport, le porte parole de la Cour Constitutionnelle de Transition, Jean Pierre Waboué a noté que la haute juridiction a été saisie par des requêtes pour contester soit le déroulement du vote, soit les modalités de dépouillement, soit le transport des urnes.

« Bamingui Bangoran, une circonscription dont les résultats sont contestés sur 3, Bangui 15 circonscriptions sur 16, Basse Kotto 6 circonscriptions sur 9, Haute Kotto une circonscription sur 6, Haut Mbomou : 3 circonscriptions sur 5, Kémo : 3 circonscriptions sur 4, Lobaye : 5 circonscriptions sur 9, Mambéré Kadéi : 6 circonscriptions sur 13, Mbomou : 4 circonscriptions sur 7, Nana Gribizi : 2 circonscriptions sur 4, Nana Mambéré : 4 circonscriptions sur 8, Ombella M'Poko : 9 circonscriptions sur 11, Ouham : 8 circonscription sur 14, Ouham Péndé : 10 sur 15, Ouaka : 6 sur 10, Sangha Mbaéré : 3 sur 5 enfin Vakaga : 2 sur 3 ».

Le candidat n°11, Esaïe Pané, du parti KNK dans la circonscription de Bacaranga 1 a désisté de sa requête introduite auprès de la Cour.

La Cour avait annulé le 25 janvier 2016 les législatives organisées le 30 décembre 2015. En cause, l'introduction de 152 requêtes en ce qui concerne 88 circonscriptions sur les 140 déterminés par le document d'élections.

D'après les résultats définitifs et provisoires donnés par l'Autorité Nationale des Élections (ANE), 46 candidats sont passés au 1er tour. Le second tour de ces législatives est prévu pour le 27 mars, selon le Chef d’État de Transition, Cather
ine Samba-Panza.

Publié dans Justice

Partager cette page

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON

Recherche