Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 14:04

 

BANGASSOU (LNC) — UNE SEMAINE D’AFFRONTEMENTS DANS LA ZONE DE BAKOUMA DANS LE MBOMOU. BILAN LOURD, AVEC UN CHIFFRE NON CONFIRMÉ ENCORE, FRISANT LES 40 MORTS.

Aux premières heures de l’aube de Lundi, trois colonnes ANTI-BALAKA lourdement armés, attaquaient systématiquement des positions de l’UPC (ex Séléka) dans des villages environnant la ville de BAKOUMA. Pour en fin de journée, voir les combats atteindre le centre dans Bakouma.

Les affrontements entre les deux groupes armés se poursuivaient encore Mercredi. Les Anti-Balaka parviendront à déloger l’UPC de la ville. A ce moment là, le bilan était déjà élevé. Une vingtaine de personnes tuées ou blessées, essentiellement des civils surpris et pris entre deux feux par des balles perdues. L’extension des heurts atteindra en début d’après midi de Mercredi la ville de NZAKO, à une soixantaine de km de Bakouma.

Les populations dans un rayon de 100 km sont en panique, et majoritairement en fuite dans la brousse. Certains ont réussi à se réfugier au presbytère de Bakouma, d’autres de tenter de rejoindre Bangassou, où ils ont pu donner des bilans proivisoires des combats à des religieux : “Mercredi déjà, on pouvait compter 25 morts. Mais il y’en a d’autres dans d’autres villages que nous n’avons pas pu voir. Mais ça peut faire une quarantaine de morts en tout”, déclare un des rescapés.

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Recherche