14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 17:25

 

Arrêtons de nous auto-exterminer
NOS VOIX HUMBLES ET SINCERES PEUVENT CHANGER LES CHOSES...

Pendant que les tueurs et violeurs du peuple, les destructeurs des archives du pays, en un mots les bourreaux du peuple, c'est à dire les SELEKAS  sont reçus en grande pompe  pour se répartir les richesses du pays par le pouvoir,  notre peuple vit le calvaire dans les camps de réfugiés.

Miefiez-vous car ce peuple est un  baobab qu'on a coupé  le tronc mais que les racines sont solides et va très vite repousser...

je suis KAKABANDRO je suis le CAMP DES REFUGIES DE L'AEROPORT BANGUI  MPOCKO

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON
commenter cet article

commentaires

Recherche