18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 21:50
Crise en Centrafrique: un mouvement de résistance est né dans la Ouaka: Mouvement de Résistance pour la Défense de la Patrie (M.R.D.P).

République Centrafricaine

Unité-Dignité-Travail

Tél : (00236) 72 64 64 85 -=-=-=-

DÉCLARATION N°001/UK/MRDP /16

Nous, jeunes de Centrafrique en général, et celle de la Ouaka en particulier, réunis à une importante Assemblée Générale le 04 août 2016 à Bambari, avions créé un mouvement

Dénommé : Mouvement de Résistance pour la Défense de la Patrie (M.R.D.P).

Vu le danger, la gravité, les agissements des certains groupes armés non conventionnels tel que l’Unité du Peuple Centrafricain (UPC) du mercenaire Nigérien TOUAREG ALI

NDARASSA constitué à 100% des Peulhs Mbororo,

Vu les assassinats, les tortures, les exactions sommaires sous le regard tranquille de la communauté internationale à savoir la MINUSCA censée protéger la population civile,

Considérant que les Peulhs Mbororos sont des minorités selon la Communauté Internationale ;

Considérant que ces soient disant Minorités sont lourdement armés, et commettent des exactions de toutes natures et font LEURS LOIS au vu et au su de la Communauté Internationale et du Gouvernement démocratiquement élu ;

Considérant que Ali DARASSA qui n’est pas Centrafricain, est non seulement Chef de guerre, mais aussi Homme d’Affaires, car il fait le trafic d’or et de diamants, prélève des taxes sur tous les produits et marchandises (café et autres), et fait le commerce des bœufs en direction de Bangui ;

Considérant que le Forum de Bangui a recommandé la sécurisation de toutes les zones minières de la RCA, et que la ville de Bambari dispose d’un chantier d’or à NDASSIMA et, beaucoup d’autres dans les autres sous-préfectures de la Ouaka contrôlés par l’UPC, qui extraient frauduleusement ces minerais pour les vendre à certains éléments de la MINUSCA et de la SANGARIS ;

Considérant que les éléments de l’UPC sur instructions d’Ali DARASSA ont érigé de barrières illégales sur tous les axes qu’ils occupent dans les différentes localités ;

Considérant que certains éléments de la MINUSCA entretiennent des relations d’affaires avec Ali DARASSA ce qui prouve leur partialité, leur complicité avec l’UPC, source de courage de Peulhs Mbororos éléments de l’UPC à commettre des exactions sur les populations civiles de la Ouaka et ses environs sans être inquiétés ;

Considérant que les filles, jeunes filles, femmes, jeunes et personnes du 3eme âge subissent toutes les formes de violences ;

Considérons que l’UPC se dote en armes de jour en jour et renforce ses positions en mercenaires dans les localités suivantes : Base village MBROUTCHOU PK29 axe IPPY-BRIA, Base village KOZO PK 47 IPPY, Ex BASE BABALADE, Village GREYANDA PK 80 axe NGAKOBO- KOUANGO commune de KOCHIOTOULOU, Village BOKOLOBO PK 60 de BAMBARI pour ne citer que ceux-là ;

Considérant que ces opérations se déroulent à la connaissance de certains éléments de la MINUSCA, complices et acolytes de Ali DARASSA basées dans la Ouaka, alors que l’ONU avec la complicité de la France ont décidé de prolonger l’embargo sur les armes en RCA ainsi que la non reprise en activités des éléments des Forces Armées Centrafricaines

(FACA) ;

Considérant que les exactions menées par les ennemis de la paix consistent à déstabiliser le régime démocratiquement élu, et à mettre en œuvre l’idée de la partition de la RCA ;

Considérant le retour à l’ordre constitutionnel de la RCA depuis cinq(5) mois qu’aucun signal fort n’est lancé en ce qui concerne la protection des populations civiles de la Ouaka ;

Nous, Jeunes de la Ouaka avions décidé de prendre en mains notre destinée afin d’assurer notre protection et celle des nôtres en nous constituant en un Mouvement dénommé « Mouvement de Résistance Pour la Défense de la Patrie » en abrégé « MRDP »;

Acceptons les résultats des élections présidentielles et reconnaissons la légitimité du pouvoir en place ;

Demandons

Au Gouvernement

De lever de toutes les barrières illégales mises en place par les éléments de l’UPC sur les axes : Bambari- Alindao ; Bambari- Bria ; Bambari- Ippy ; Bambari- Mbrés ; Bambari-Kouango ;

D’extrader les Sieurs Ali DARASSA, AMATH FAYA ABDOULAYE, NAGRECH, MABUTU, ABDOULAYE YOUSSOUF, COLONEL GONI, GÉNÉRAL DAOUDA, AMIDE, DAHARO, FADALA OUMARO, YAYA SCOTTE, ACHAFI DAOUDE, AROUN MAHAMAT, ALABIBE, MOUSSA BACHIR et tous leurs acolytes « Non Centrafricains » dans leurs pays d’origine ou de les traduire devant la justice ;

De traduire leurs complices Centrafricains tels que : WANGAYE Didier, Aladji ADAMOU BI Ousmane, Hardo Moussa à Ngakobo et leurs chefs de guerre anti-populations ;

De traduire en justice tous les auteurs, co- auteurs et les complices des violences à l’égard des femmes, des personnes du 3eme âge, et jeunes devant les juridictions compétentes ;

D’assurer la protection des populations civiles et leurs retours chez eux dans des bonnes conditions;

De sécuriser les chantiers d’exploitation d’or, diamants tel que NDASSIMA et autres ;

De désarmer par la force tous les milices et plus précisément les éléments de l’UPC les« soient disant minorités » lourdement armés qui sévissent dans la Ouaka;

D’augmenter de vigilances quant à la mise en œuvre des certaines résolutions de l’ONU par la MINUSCA ;

De mettre en place un mécanisme de contrôle et de surveillance des frontières notamment les frontières Centrafrique-Tchad et Soudan-Centrafrique concernant l’entrée des armes et des mercenaires en RCA ;

De redéployer urgemment nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans la Ouaka ;

À LA MINUSCA

D’appuyer sincèrement le Gouvernement Centrafricain dans ses efforts de retour de la paix en Centrafrique ;

D’être impartiale dans la résolution de la crise Centrafricaine ;

De remplir textuellement leurs missions au lieu de faire le « BUSINESS » ;

De mettre en œuvre la Résolution 2127 relative au désarmement forcé de tous les milices ;

À L’ENDROIT DE LA POPULATION CENTRAFRICAINE EN

GÉNÉRAL, ET CELLE DE LA OUAKA EN PARTICULIER

Nous vous lançons un vibrant appel de vous joindre à nous pour la libération totale et effective de notre Ouaka, de la République Centrafricaine, NOTRE BEAU, UNIQUE ET INDIVISIBLE PAYS.

Le MRDP a pour but de défendre la population Centrafricaine, la Patrie, et n’a aucune intention de devenir un Parti Politique. Il se dissoudra dès que le redéploiement effectif et réel de nos forces de défense et de sécurité sera sur l’ensemble du territoire Centrafricain.

VIVE LA PATRIE.

UN POUR TOUS ! TOUS POUR UN !

POUR QUE VIVE LA OUAKA !

Faite à Bambari le 04 août 2016

Ampliations Pour la Coordination

  • Présidence de la République Le Porte Parole KOMEYA Séraphin
  • Primature

  • Assemblée Nationale

  • MINUSCA

  • Union Africaine

  • Union Européenne

  • Ambassade de France

  • Ambassade des USA

  • Partis Politiques

AOÛT 18, 2016 MBIPATISIRIRI

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON
commenter cet article

commentaires

Recherche