14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 21:30
 PORTE PAROLE DE DESIRE NZANGA KOLINGBA POLISSE BEBE
PORTE PAROLE DE DESIRE NZANGA KOLINGBA POLISSE BEBE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
(Droit de réponse)

Dans son article intitulé "E zia é zia apè...", l'animateur de Taka Parlerporte à la connaissance de l'opinion publique que le candidat Désiré Nzanga Kolingba du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) mobilise ses militants en vue du second tour des élections présidentielles et législatives du 31/01/2016.

Quoi de plus normal pour un parti populaire comme le RDC de mobiliser ses militants pour un second tour d'élections auxquelles il a participé via ses candidats aux présidentielles et législatives. Faut-il attendre l'aube des élections pour déclencher la mobilisation des militants ?
Chacun doit savoir qu'il est du devoir d'un parti politique responsable et avant-gardiste de se préparer d'avance pour les échéances électorales, sans que cela soit considéré comme un action intempestive. Et l'on ne peut pas reprocher au RDC de se préparer pour "ces foutues élections" dont le premier tour nous a réservé d'énormes mauvaises surprises aux vues des résultats donnés par l'Agence Nationale des Élections (ANE).

Aujourd'hui, des recours relatifs à d'innombrables irrégularités déposés par le RDC sont en cours d'examen par la Cour constitutionnelle de Transition qui rendra sa décision très prochainement. Le candidat Désiré Nzanga Kolingba, fervent partisan de la légalité, fait absolument confiance à cette institution pour traiter, conformément à la loi, les litiges soumis à son appréciation, et attend sereinement la décision finale. Dans ces conditions, faire dire qu'il a rassemblé ses militants au siège du parti pour leur annoncer qu'il est qualifié au second tour avec 49,5% relève d'un mensonge éhonté qui n'honore pas l'auteur de cet article. Nous tenons donc à porter un démenti formel à cette rumeur qui alimente la manipulation tendant à faire croire que le candidat du RDC ne respecte pas les textes en vigueur régissant la discipline post-électorale des candidats.
Par ailleurs, dans le même article, l'autre va plus loin en affirmant : "Pour quelle raison le candidat DESIRE NZANGA KOLINGBA croirait-il dur comme fer qu'il serait en second tour de ces foutues élections de Décembre 2015 ? Compterait-il sur quelque chose ? Lui qui ne manifeste jamais de signes de violences et qui aspire toujours à la paix du peuple Centrafricain semblerait trouver un autre cheval de bataille ? En tout cas , il est confiant que la victoire lui aurait été volée, selon les sources proches du candidat, ce dernier aurait des preuves irréfutables de la culpabilité de l'ANE.
Si cette version était avérée, pourquoi ne montrerait-il pas ces fameuses preuves pour que justice soit rendue un tant soit peu ?".
Bon sang ! Quelle absurdité ?
Va-t-on à une élection pour gagner ou pour faire de la figuration ? A-t-on oublié que le RDC est un parti de gouvernement qui a géré la République centrafricaine de 1986 à 1993, et qu'il est normal que tout candidat se présentant sous son étiquette ait l'ambition de gagner des élections ? Et si un candidat, fut-il celui du RDC, se sent lésé par les irrégularités d'une élection, pourquoi ne réclamerait-il pas justice devant les juridictions compétentes, conformément à la loi en vigueur ? Pourquoi soupçonner le candidat du RDC de compter sur des puissances étrangères, alors chacun a vu manifestement sur le terrain lors de la campagne l'effervescence populaire qu'il y avait à chacun de ses déplacements ?
Bref, l'on peut se poser toute sorte de questions, mais il faut reconnaître que derrière les interrogations tendancieuses de l'auteur de l'article précité se cachent des intentions inavouées et malsaines : celles de faire croire à l'opinion publique que le candidat du RDC prépare un "mauvais coup".
Cela dit, nous condamnons de la manière la plus ferme ces propos tendancieux et recommandons à l'auteur, ainsi qu'à tous ceux qui sont animés par le même état d'esprit de se raviser.
Le peuple centrafricain a trop souffert, en effet, et n'a plus besoin de "pyromanes" de la haine. Chacun doit assumer la responsabilité de prôner les valeurs de paix, de justice, de l'unité en vue de rétablir la concorde nationale. Le RDC, comme tout le monde le sait, reste et demeure très attaché à ces valeurs pour ne pas les laisser bafouer par les prophètes de malheur qui continuent de prospérer cyniquement sur la déchéance de ce peuple meurtri.
Le candidat Désiré Nzanga Kolingba affirme, à qui veut l'entendre, qu'il compte sur rien d'autre que le peuple centrafricain qui s'est exprimé massivement en sa faveur ce 30 Décembre 2015 pour gagner la bataille démocratique; il réitère sa confiance aux membres de la Cour constitutionnelle pour dire le Droit en rétablissant la vérité des urnes telle qu'elle a été exprimée par le peuple. Il renouvelle son appel à tous les militants ainsi qu'à toute la population centrafricaine de rester mobilisés afin de poursuivre la bataille démocratique jusqu'au bout.
Fait à Paris, le 14/01/2015

M. POLISSE-BEBE
Porte-parole chargé de communication

Partager cet article

Repost 0
Published by ALALENGBI SIMON
commenter cet article

commentaires

Recherche